Notre intervention à l’école primaire Frédéric Bazille

En cette année sportive 2019-20, le club LezHéraultimate a de nouveau fois proposé ses services d’animation à la mairie du Crès.

Après l’organisation du Téléthon en Novembre, ce sont des interventions à l’école primaire Frédéric Bazille qui ont suivi.

Chaque vendredi après-midi, entre mi-Décembre et début Février, 3 Zhéraults faisaient découvrir notre passion à 2 classes de CE2, entre 22 et 24 enfants chacune.

De 14h à 15h, puis de 15h à 16h, les élèves étaient accueillis avec leurs maitresses au gymnase Marceau Crespin, lieu des entraînements indoor du club.

Terrain et matériel toujours prêts à leur arrivée, le temps de se dire bonjour et de leur présenter le programme de la séance, mais surtout de faire un rappel des points importants de sécurité :

  • pas de chew-gum
  • lacets bien attachés
  • éteindre les téléphones portables
  • catch « crocodile »
  • pas de passe si pas de « eye contact »

Le rituel de l’échauffement peut démarrer :

  • 2 tours de terrain
  • on réveille les articulations tous en cercle

Toujours suivi d’une série de passe en binôme, face à face pendant 10 min : moment durant lequel on passe pour les aider individuellement à perfectionner leur revers-« back » et à partir de la 3ème séance le coup droit – « side ».

Au fur et à mesure de leur progression et donc du nombre de disque catchés sans tomber, on leur proposait de reculer d’un pas, puis d’un autre… jusqu’à arriver à leur maximum. Et on fut impressionné très rapidement par beaucoup.

Série de passe finit, ils rapportent tous leur disque. On réunit le groupe pour leur présenter le 1er atelier avec un exemple concret, ils se répartissent avec les 3 animateurs présents dans les lieux prévus et c’est parti !!

Avant de commencer le 2ème atelier, on fait un petit débriefing à chaud du 1er. L’objectif est qu’ils prennent l’habitude du « huddle ». Ce moment d’expression en ronde très important pour évacuer les tensions, problèmes et faire avancer l’équipe ensemble en posant des questions et/ou en exprimant son opinion.

Idem pour le 2ème atelier : exemple, répartition, on pratique et huddle. En générale, le 2ème exercice finit par un petit challenge entre les groupes (courses contre la montre, plus de passe sans tomber, combien de tour du disque dans le groupe,…) car les enfants demandent un peu de compétition et de motivation. Et il est aussi important, pour notre pédagogie, qu’ils apprennent à jouer avec un petit peu d’engagement et qu’ils gèrent la pression du jeu avec respect de l’autre : bref le fair-play !

Ce qui fait que le huddle juste après le challenge est très important et peu se faire groupe par groupe avec son animateur.

Les ateliers proposés sont des mises en pratique de situation de match de base. Les placements et déplacements sont codifiés et expliqués clairement et simplement avec leurs objectifs respectifs. On utilise beaucoup les plots pour délimiter les actions et donner des objectifs concrets. Chaque action est utile et a une fin en soi pour apprendre à maîtriser le disque, statique et en mouvement, à gérer son espace personnel, celui de son équipe et des autres, faire avancer le disque dans l’espace, travailler le timing, choisir quel lancer à quel moment, comprendre que je suis nécessaire même si je n’ai pas le disque en main et bien sûr marquer un point. A chaque atelier on apprend des points de règle et des stratégies de base différentes.

Les 2 mises en pratique étant terminées, les enfants participent au rangement des plots, disques et chasubles. On les responsabilise, travaille le team building et les habitue à respecter des lieux ainsi que du matériel.

Comme à nos entraînements bi-hebdomadaires, et comme à la fin de chaque rencontre, on se réunit enfants & animateurs, assis en cercle, afin de faire le dernier huddle. C’est un moment très important car nous, adultes, leur donnons notre retour sur la séance et leur progression. Ensuite, ils expriment aussi, chacun leur tour et sur la base du volontariat, leurs impressions : positives et/ou à améliorer voire négative. Ils s’écoutent, partagent et nous permettent de perfectionner les futures séances.

La dernière intervention fut la concrétisation de tous les ateliers, exercices et challenges : des matches !!

Après un échauffement collectif et le rappel des règles, 4 équipes de 6 joueuses et joueurs furent formées.

2 terrains tracés sur la largeur et c’est parti pour du 5 vs 5 pendant 10min. On joue 5 min, une mi-temps et re 5 min. L’ultimate étant un sport auto-arbitré, les animateurs servent de maître du temps et d’observateur ainsi que de capitaine spirit si les enfants n’arrivent pas à prendre une décision. On a délibérément mis de côté de « compte » à la marque. Sinon trop d’information à gérer et trop de stress donc moins de plaisir surtout pour une 1ère expérience.

Les premiers points sont longs, il y a beaucoup de « turns » (changement de possession) et pas beaucoup de mouvement. Un classique effet « grappe de raisin » où les enfants restent autour du porteur de disque de manière statique. Lors des mi-temps, on (les animateurs) ouvre la discussion avec eux sur des choses à améliorer en attaque et en défense par rapport aux activités faites tous les vendredis précédents. Ils trouvent et proposent rapidement des solutions : qui lance mieux, qui est grand, qui court vite, bouger plus, se mettre devant et embêter en bougeant les bras,… Ils comprennent qu’on avance en équipe avec les divers avantages des un(e)s et des autres.

A la fin de cette 1ère rencontre on leur propose un pré-huddle afin de discuter en équipe d’une note global (/5) à donner à l’autre équipe sur le match et surout d’expliquer pourquoi.

Déjà, le deuxième match apporte un autre niveau de jeu : plus éloignés du porteur, plus de défense, plus de mouvement et plus de point marqué. Les huddles de fin sont plus structurés et les explications plus précises. Ils se complimentent et se conseillent. Ils sont fair-play et ont bien joué.

Nous pouvons affirmer avoir atteint nos objectifs car les enfants repartent avec les notions de base des règles, du fair-play, de la mixité, de l’état d’esprit général en plus de la maîtrise du disque avec plusieurs types de lancé, avec de plus en plus de précision, les mouvements classiques pour se démarquer et attraper en mouvement. Ils ont pu mettre tout ceci en œuvre lors de rencontres amicales.

Merci aux enseignants pour leur confiance, merci à la mairie pour les créneaux, merci aux animateurs pour leurs disponibilités et un grand bravo aux enfants qui nous ont impressionné à chaque fois !!